Promotions

Nouveaux produits

Le syrphe, cet insecte pollinisateur…votre allié au jardin naturel !

Connaissez-vous le syrphe ? Ce petit insecte de la famille des diptères (munis d’une paire d’ailes, comme la mouche) est très répandu dans nos jardins. Faut-il le déplorer ou s’en réjouir ? Laissez-moi vous éclairer sur la question.

Syrphe ou guêpe ? Un insecte inoffensif

Comment attirer le syrphe et les insectes pollinisateurs au jardin?Le syrphe est souvent confondu avec la guêpe. Ce n’est pas étonnant lorsque l’on sait que les deux portent des rayures jaunes et noires sur l’abdomen. La Nature étant bien faite, le syrphe se pare de telles couleurs pour dissuader d’éventuels prédateurs. Le syrphe est en réalité est une mouche et ne pique pas.

Comment dès lors les différencier ?

  • Le syrphe a la capacité de voler sur place, alors que la guêpe ne sait pas rester immobile dans les airs. A contrario, le vol du syrphe est très rapide ;
  • Les yeux des syrphes sont plus gros que ceux des guêpes ;
  • Les syrphes ont une paire d’ailes, tandis que la guêpe est un hyménoptère, ce qui signifie deux paires d’ailes ;
  • Le syrphe n’a pas la « taille de guêpe », c’est-à-dire un resserrement au niveau de l’abdomen.

Auxiliaire du jardin : utilité du syrphe

Le syrphe est une sorte de mouche, certes, mais avec certaines particularités, qui en font un insecte très apprécié des jardiniers :

  • Prédateur de taille pour les pucerons : à l’instar de la coccinelle, le syrphe vous aide à lutter naturellement contre les pucerons. Un syrphe au stade larvaire (une dizaine de jours) peut en manger entre 400 et 700 ! Le syrphe pond ses œufs là où est située une colonie de pucerons ;
  • Insecte pollinisateur : la pollinisation de nombreuses fleurs est assurée par les insectes, dont le syrphe. Adulte, il se nourrit du nectar et du pollen du coquelicot, du pissenlit, de la phacélie, de la menthe, de l’achillée, de la carotte sauvage, du millefeuille, du bouton d’or, de la chicorée, de la pâquerette ;
  • Nettoyeur de déchets végétaux : les larves de syrphe contribuent à un recyclage naturel des végétaux en décomposition dont elles se nourrissent.

Jardin au naturel pour accueillir les auxiliaires

Le syrphe est présent dans votre jardin de février à novembre…pourvu que vous n’utilisiez pas de produit insecticide ! En détruisant les colonies de pucerons, vous détruisez également œufs et larves de syrphes. Or, les pucerons présentent une plus grande capacité de reproduction. N’éliminez pas leurs prédateurs naturels, au risque de devoir traiter d’autant plus.

Comment attirer les syrphes au potager ?

Pour éviter ce cercle vicieux, attirez et conservez les syrphes au jardin et au potager. Plusieurs moyens très simples sont à votre portée :

Une dernière astuce est d’ôter les fleurs fanées des buddléias, valérianes, anthémis et autres plantes vivaces, afin de booster les plants pour une seconde floraison.

Favoriser la venue des insectes pollinisateurs, dont le syrphe, dans votre jardin au naturel ?

Commandez des graines de fleurs appréciées par les auxiliaires. Tous les moyens de paiement proposés sur notre e-commerce sont sécurisés. Nous livrons nos semences et accessoires pour semis à travers toute l’Europe et le Canada. Une question relative à votre commande en cours ? Veuillez remplir notre formulaire de contact. Nous sommes disponibles pour vous répondre dans les meilleurs délais.

A bientôt, pour d’autres conseils !

Fabien, de Graines-Semences

Feuille de remontée Haut de la page