Le mildiou : comment prévenir et traiter cette maladie ?

Il est réjouissant de cultiver les légumes d’été comme des plants de tomate, de poivron, d’aubergine, de piment ou de pomme de terre. Hélas, les amateurs de Solanacées ou de vignes le savent : leurs cultures préférées sont sujettes à une maladie redoutable : le mildiou ! Voici quelques conseils de prévention et de traitement, notamment grâce à des fongicides bios.

Comment identifier le mildiou sur vos plantes ?

Le mildiou est un champignon, le Phytophthora infestans, qui se développe sous les feuilles de vos plants.

L’humidité favorise le mildiouComment prévenir et traiter le mildiou, fongicides bios contre les maladies

Cette maladie cryptogamique, au même titre que l’oïdium ou la rouille, se propage à la faveur de spores véhiculés par l’humidité. Qu’il s’agisse d’une petite ondée estivale, d’un gros orage ou même d’un brouillard matinal, soyez attentifs ! Un temps chaud et humide va permettre à la maladie de se déclarer, puis de se propager rapidement. Feuilles, tiges, fruits ou tubercules ne seront pas épargnés, jusqu’à décimer toute votre culture.

Oh, un dernier détail : les spores persistent sur les cultures mortes restées au sol durant l’hiver…pour redevenir actifs au printemps suivant !

Comment reconnaître le mildiou au potager ou dans les vignes ?

Les feuilles sont les premières atteintes, progressivement : elles présentent des taches noirâtres au feutrage blanc, leurs bordures se dessèchent et brunissent, puis la tige montre des signes de maladie. Le champignon s’attaque ensuite aux fruits ou aux tubercules, les teintant de brun. Vos légumes finissent par pourrir, laissant échapper une odeur significative.

Prévention du mildiou dans vos cultures

Pour éviter la perte de vos cultures, la prévention est le maître mot. Mais pas n’importe comment. Oubliez le truc de grand-mère qui consiste en faire passer un fil de cuivre dans la tige, cela ne sert à rien.

Voici mes conseils de prévention contre le mildiou :

  • Plantez de façon espacée vos pommes de terre ou autre variété, afin de ne pas favoriser le transfert des spores d’un plant à l’autre par manque d’aération ;
  • Plantez sur buttes de 20 cm environ : cela fortifiera la plante et provoquera l’écoulement de l’eau ;
  • Evitez le voisinage des légumes concernés : de la même manière que vous respectez la rotation des cultures, ne placez pas la pomme de terre à côté des aubergines, etc. La rotation des cultures permet en outre de ne pas exposer vos futures plantations aux spores restés dans le sol ;
  • Semez et cultivez vos tomates sous serre, ou sous film plastique, afin de limiter leur exposition à la pluie ;
  • Arrosez sans asperger le feuillage, et de préférence le matin, plutôt que le soir. Le champignon se développe à la faveur d’une eau stagnante ;
  • Paillez vos plants de légumes : le paillage est l’une des tâches importantes à effectuer en mai au potager. Il remplit plusieurs fonctions, dont préventive ;
  • Utilisez un fongicide biologique, agissant comme de la bouillie bordelaise. A titre préventif, le purin d’ortie fortifie bien la pomme de terre et la tomate.

Que faire si la maladie est déclarée dans vos plantations ?

Réagissez rapidement !

  • Coupez les feuilles infectées. Ne le mettez surtout pas sur votre compost, qui pourrait s’infecter (vous réinjecteriez le champignon lors d’un futur apport d’engrais…la boucle serait bouclée !) ;
  • Pulvérisez une infusion de fleurs de tanaisie, décidément très utile au jardin, si le mildiou n’est pas encore bien installé. Je vous recommande une proportion de 100 g de fleurs pour un litre d’eau ;
  • Récupérez les tomates encore vertes, non atteintes par la maladie. Placez-les sur un appui de fenêtre ensoleillé pour favoriser leur maturité. Les pommes de terre immatures ne sont, par contre, pas récupérables.

Prévenir les maladies et ravageurs dans votre jardin ? Des produits sont disponibles chez Graines-Semences !

Commandez en ligne vos produits de lutte contre les maladies. Nos fongicides bio peuvent intégrer votre panier virtuel au fil de votre sélection. Finalisez votre commande à l’aide d’un de nos moyens de paiement sécurisés. Nous conditionnons votre colis postal et l’expédions dans les 24 heures à travers toute l’Europe et le Canada. Pour toute question relative à votre commande en cours,remplissez notre formulaire de contact en ligne. Nous sommes disponibles pour vous répondre dans les meilleurs délais.

A bientôt pour d’autres conseils !

Fabien, de Graines-Semences

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire